Haptonomie à Toulouse

Le contact affectif


L’Haptonomie en tant que science, étudie les lois qui régissent la vie affective. Elle tente de décrire les éléments en jeu dans les interactions, interrelations et communications interpersonnelles, et de les reproduire afin de les rendre perceptibles, reconnaissables et analysables dans le contexte d’un accompagnement.

La notion Haptonomie provient de la fusion de deux concepts du grec ancien : HAPSIS et NOMOS. Hapsis désigne le toucher, le tact, le sentiment, la sensation dans le sens de sentir, ressentir, émouvoir, et de « toucher » intérieurement, d’affecter. NOMOS signifie la règle, la loi, la norme.

Dans le mot Haptonomie, Hapto vient du verbe haptein qui signifie je touche, je réunis, j’établis une relation et au sens figuré, j’établis par l’approche tactile un contact pour rendre sain, pour soigner et guérir, pour affirmer l’autre dans son existence. Il s’agit donc d’une forme de toucher qui établit un certain type de relation.

C’est dans le contexte de la seconde guerre mondiale que Frans Veldman, fondateur de l’haptonomie, découvre et mesure l’importance de l’affectif dans les rapports humains. Il se rend compte du rôle primordial que joue cette dimension dans l’épanouissement de la vie humaine et de l’apport des contacts psycho-tactiles dans les domaines du soin et de l’éducation. Sa formation à la fois médicale, philosophique, psychologique et artistique lui permet de théoriser sa découverte. Il crée ainsi l’haptonomie en 1945 pour réintroduire l’« affectivité » dans un monde dominé par l’« effectivité ».

Les champs d’application de l’haptonomie permettent un accompagnement de la personne qui vise à lui faire prendre conscience de sa capacité de faire des choix, de s’engager, de porter la responsabilité de ses choix. Cet appel aux ressources de l’autre, à ses possibles, à sa participation active, forment la base de l’accompagnement haptonomique. L’haptonomie va tenter, par le toucher, de réintroduire cet affectif, tout autant dans l’accompagenment thérapeutique que pendant la période de la grossesse, de l’accouchement et des premiers mois de la vie qui sont à la base du développement de l’être humain.

« C’est ce contact spécifique qui caractérise l’approche haptonomique : le toucher qui Rencontre, qui rend Un, qui englobe toute la personne afin de la confirmer dans son Être. L’haptonomie est un appel aux ressources de l’autre, à ses possibles, à sa participation active”. Frans Veldman.